M La Scène
Critiques Théâtre Danse Musique Opéra

L'ÉDITO DE M LA SCÈNE BLOG THÉÂTRE

ÉDITO Janvier 2022.

M La Scène vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2022. Puisse-t-elle voir les nuages encore menaçants disparaître !

Pour nous, l’année s’est terminée sur le plaisir de retrouver le travail de Kurô Tanino, au Théâtre de Gennevilliers. Le metteur en scène japonais présentait La Forteresse du sourire. La création, nourrie par le jeu tout en retenue et puissant des acteurs, touchait par sa délicate et profonde humanité.

De belles découvertes ont marqué également cette fin d’année :

Le Passé, mis en scène par Julien Gosselin, d’après l’auteur russe Léonid Andréïev, frappait par sa virtuosité à retranscrire par l’image la tragédie d’êtres plongés dans un enfer intérieur. L’actrice, Victoria Quesnel, époustouflante, y crevait l’écran.

Suite de l’éditorial

L M Le roi Arthur

Mise en scène Jean-Philippe Bêche

Le Roi Arthur (c)Cédric Vasnier
519

Au Théâtre de l’Épée de bois, Jean-Philippe Bêche met en scène la pièce qu’il a écrite , Le Roi Arthur (Société des Écrivains), en soulignant le caractère tragique du mythe.

La légende arthurienne n’a cessé de frapper les imaginations. Apparu au Moyen Age, le récit mythique du roi Arthur, qui unifia la Bretagne, a été repris, prolongé, réinventé au fil des siècles, récit où merveilleux, christianisme, pureté et violence se mêlent.

Dans la belle salle du Théâtre de l’Épée de bois, à La Cartoucherie, Jean-Philippe Bêche et La Compagnie du Rameau d’or, monte un Roi Arthur qui reprend les éléments familiers du mythe mais donne à voir un héros profondément humain qui se constitue : doutes sur sa légitimité, hésitations devant l’action, colère face à la trahison, puis, finalement, acceptation de son destin glorieux, même s’il trouve pour issue la mort. 

le roi Arthur
Le Roi Arthur Jean-Philippe Bêche Théâtre de L’Épée de bois (c)Cédric Vasnier

Sur le plateau dépouillé, qui laisse pour seul décor le mur de pierre, les comédiens défendent leur voix, l’épée à la main, dans des combats réglés au cordeau ( maître d’armes François Rostain assisté de Pierre Berçot) . Accompagnés sur scène par les percussions d’Aidje Tafial, les affrontements rythment les différents étapes du spectacle, comme les actes d’une tragédie. On regrettera, cependant, que la batterie soit parfois trop présente et prenne le pas sur le texte.

Jean-Philippe Bêche, au Théâtre de l’Épée de bois, signe une mise en scène maîtrisée qui se laisse voir avec plaisir. Le travail a été soigné et rigoureux. Manque peut-être la surprise qui aurait emporté totalement le spectateur.

ÉPOPÉE LÉGENDAIRE – Du 6 au 23 septembre 2018

LE ROI ARTHUR

de Jean Philippe Bêche

https://www.epeedebois.com/

Avec Jean-Philippe Bêche,  Antoine Bobbera, Lucas Gonzalez,  Jérôme Keen, Erwan Zamor, Marianne Giraud-Martinez, Marie-Hélène Viau, Franck Monsigny, Morgan Cabot  et Fabian Wolfrom

M La Scène: dernier article sur un spectacle à la Cartoucherie

Leave a comment