M La Scène
Critiques Théâtre et Danse

Eighteen Chorégraphie de Thierry Micouin

Eighteen Thierry Micouin et Ilana Micouin © César Vayssié
333

De père à fille : la jolie transmission

19 mai 2021. Date historique. Les théâtres ouvrent après un an de silence. Commencer par un spectacle de danse est comme symbolique de cette libération des corps tant attendue.

Au Carreau du Temple, Thierry Micouin présente Eighteen, un duo sensible et joyeux que le chorégraphe interprète avec sa fille, Ilana Micouin. Conçue comme une conversation libre et naturelle, entre un père et sa fille, Eighteen revient sur dix-huit ans d’histoire commune, sur dix-huit ans de connivence, sur dix-huit ans de partage artistique. Sur le plateau, les deux interprètes réactivent par la danse et la voix ce qui les lie. Des projections de W.H.O, un ancien solo, où sa fille intervenait, ponctue la pièce. L’écran fait vivre la complicité passée mais, interroge aussi le présent. 

Une pièce militante

Car, Eighteen n’est pas seulement une pièce sur la transmission, c’est aussi une pièce militante. La danse et le texte portés sur scène ne cessent de revendiquer la liberté d’être soi et de dénoncer, notamment, la bêtise des jugements sectaires sur la question du genre. Qu’est-ce qu’être un fille ? Qu’est-ce qu’être père quand on est homosexuel ? Quelle image pour chaque fonction ? Entre l’écran qui projette des fragments de chorégraphies plus anciennes et le plateau qui reprend ces passages avec l’énergie d’un autre corps, le dialogue qui s’instaure rebat les cartes du temps et de l’identité. Illana Micouin danse ce que dansait son père. Le geste est le même, le corps différent. L’intime volonté de liberté et de choix s’affiche identique.

De ce duo entre un père et sa fille, on retiendra les passages dansés par Thierry Micouin, qui illustrent les différents étapes de son histoire personnelle. Interprétant des extraits de chorégraphies originales ou d’autres créateurs comme Catherine Diverrès, Boris Charmatz ou Olivier Dubois, ce formidable danseur impressionne par son élégance, ses lignes pures, acérées, et son énergie explosive. 

♥♥♥♥♡


Eighteen au Carreau du Temple

Chorégraphie : Thierry Micouin |

Interprétation : Ilana Micouin et Thierry Micouin |

Regards : Pénélope Parrau, Dalila Khatir |

Création sonore : Pauline Boyer | Création lumière : Alice Panziera

Autre article M La Scène Critique d’un spectacle de La Horde

Leave a comment