Songlines chorégraphie Joanne Leighton

L M (beaucoup)

Songlines (c)WDLN Joanne Leighton Laurent Philippe
83

Dans Songlines, la chorégraphe belge d’origine australienne, Joanne Leighton propose une construction mouvante autour de la figure de la répétition. Sa danse captive.

« S’ouvrir au monde et se déplacer »

Songlines. Pistes chantées. Évocation d’un temps mythique. Celui des ancêtres. Empreintes sonores. Temps des rêves, en Australie, où les chemins tracent la vie à emprunter, dans le sillage de ceux qui ont arpenté la terre précédemment. Les « songlines »  tissent les liens vibrants entre le passé et le présent pour les aborigènes.

Joanne Leighton s’empare de cette matière symbolique pour construire une expérimentation autour de la marche. Le voyage, le mouvement, deviennent un moyen de dessiner des pistes chantées sur scène. Sur la musique répétitive de Terry Riley, huit danseurs (Lauren Bolze, Marion Carriau, Alexandre Da Silva, Marie Fonte, Yannick Hugron, Flore Khoury, Sabine Rivière, Bi-Jia Yang) arpentent le plateau, inventant un chemin qui se déroule et se multiplie dans la pulsation qu’ils créent.

Songlines (c)Laurent Philippe

 

Le pas se crée dans la répétition et dans sa propre mutation. Au premier temps, il y a le cercle. Figure du monde, reproduite dans la scénographie et dans l’espace. Deux grands miroirs ronds fixent la forme sur scène. Au sol et sur le mur du fond, l’écho coloré des danseurs s’y projette. Suspendu au dessus du plateau, un cercle de fils métalliques évoque une constellation céleste. La danse dans sa pulsation quasi chamanique vise à faire dialoguer la terre et les étoiles.

Songlines de Joanne Leighton parvient avec une précision mathématique à inscrire la marche comme un système d’interrogation de l’homme dans le monde. Le groupe expérimente les pistes chantées jusqu’à l’épuisement et tisse un chemin qui captive le spectateur.

Au Carreau du temple jusqu’au 22 février

Chorégraphie et direction : Joanne Leighton – Créé en collaboration et avec Lauren Bolze, Marion Carriau, Alexandre Da Silva, Marie Fonte, Yannick Hugron, Flore Khoury, Sabine Rivière, Bi-Jia Yang – Musique In C de Terry Riley

Lire un article danse M la Scène 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.