M La Scène
Critiques Théâtre Danse Musique Opéra

Critique Möbius

Chorégraphie Compagnie XY en collaboration avec Rachid Ouramdane

Compagnie XY "Möbius" Photo Christophe Raynaud De Lage
216

Möbius, cinquième création de la Compagnie circassienne XY, conçue en collaboration artistique avec Rachid Ouramdane, ouvre brillamment la saison danse du Théâtre de Chaillot. La virtuosité épouse la poésie.

Comme un vol d’étourneaux

C’est en octobre, que l’on peut observer dans le ciel, le vol migratoire des étourneaux. Par centaines ou milliers, parfaitement synchronisés, ils se déplacent sans jamais se percuter. Les oiseaux semblent n’être qu’un seul et même organisme au cœur d’une nuée mouvante et dynamique. Ces « murmurations  » constituent l’idée de départ de Möbius que Rachid Ouramdane a essayé de retranscrire au plateau. 

Sur scène, les dix-neuf interprètes de la Compagnie XY, courent, bifurquent, se replient, ondulent, chutent. Comme un vol d’étourneaux, le collectif semble mu par une logique intense, intime et essentielle. Dans l’espace, une nuée vivante déploie ses bras et part à l’assaut du ciel. Sans cesse en mouvement, les corps tournoient, s’aimantent, et se dispersent.  Les portés se succèdent. A deux, à trois, à quatre, des totems humains se construisent et se déconstruisent. Avec vivacité et souplesse, les corps du haut de leurs tours vertigineuses, se jettent dans le vide, pour retrouver d’autres bras. Les acrobaties spectaculaires défient l’apesanteur et narguent le danger.

La boucle de Möbius

La création de la Compagnie XY, Möbius, n’est pas seulement nourrie par l’idée de la « murmuration » . Le titre choisi est programmatique. Inventé par le mathématicien et astronome allemand August Ferdinand Möbius, au XIXè siècle, à qui il a donné son nom, « Möbius » est un ruban qui ne possède qu’une seule face, contrairement aux autres qui en ont deux. La torsion de la surface confère à la boucle « un continuum  » qui ne marque pas d’arrêt. 

Sur le plateau, les corps arrimés les uns aux autres, gauchis, cambrés au-dessus du vide, font l’expérience de la chute ou de l’épuisement. Mais, dans un mouvement incessant, celui ou celle qui est au sol est relevé. Comme les morceaux d’un tout qui ne peut se défaire, le collectif porte la solidarité au cœur de son travail. La belle musique composée par la Compagnie XY en collaboration avec Jonathan Fitoussi et Clemens Hourrière, souligne la progression de la pièce chorégraphique : la migration des corps, comme leurs accidents. Parfois, le tintement d’une cloche tibétaine ou le chant aigu d’étourneaux se font entendre dans l’épaisseur sonore. Le tout confère à l’ensemble la force d’une poésie pure.


Möbius de la Compagnie XY en collaboration avec Rachid Ouramdane séduit autant par la virtuosité de ses interprètes que par la portée onirique des images. ♥♥♥♥♥


Möbius

Théâtre de Chaillot  du 7 au 18 septembre

Compagnie XY ( artistes associés) en collaboration avec Rachid Ouramdane

Création collective de Abdeliazide Senhadji, Airelle Caen, Alejo Bianchi, Arnau Povedano, Andres Somoza, Antoine Thirion, Belar San Vincente, Florian Sontowski, Gwendal Beylier, Hamza Benlabied, Löric Fouchereau, Maélie Palomo, Mikis Matsakis, Oded Avinathan, Paula Wittib, Peter Freeman, Seppe Van Looveren, Tuk Frederiksen, Yamil Falvella

Collaborations artistiques Rachid Ouramdane, Jonathan Fitoussi, Clemens Hourrière

Création et régie lumières Vincent Millet

Costumes Nadia LéonCostumes Nadia Léon

Collaboration acrobatique Nordine Allal Avec Abdeliazide Senhadji, Airelle Caen, Alejo Bianchi, Arnau Povedano, Andres Somoza, Antoine Thirion, Consuelo Burgos, Ève Bigel, Florian Sontowski, Gwendal Beylier, Hamza Benlabied, Löric Fouchereau, Mikis Matsakis, Oded Avinathan, Paula Wittib, Peter Freeman, Seppe Van Looveren, Tuk Frederiksen, Yamil Falvella

Régie générale et son Claire Thiebault-Besombes


Vous souhaitez lire une autre critique de M La Scène ? Celle-ci pourrait vous intéresser : Critique de  Corps extrêmes   de Rachid Ouramdane

S'abonner à notre newsletter
Leave a comment