Critique Discussion avec DS

de Raphaëlle Rousseau

797
Critique théâtre discussion avec DS

Au Théâtre de la Bastille, Raphaëlle Rousseau présente Discussion avec DS. La jeune actrice et metteuse en scène, grâce à un travail méticuleux sur des archives sonores, entame un échange vif, profond et plein d’humour, avec l’actrice iconique Delphine Seyrig, figure engagée du féminisme, disparue en 1990. Sa voix et sa présence irradient le plateau.

Ressusciter DS par le théâtre

Pour beaucoup Delphine Seyrig reste une actrice iconique. Elle est la jeune Femme brune, dont le visage et la silhouette hantent les allées, les salons du somptueux décor de L’Année dernière à Marienbad, le film d’Alain Resnais. Présente, absente, elle se dérobe à ceux qui la convoitent et la regardent. « Laissez-moi, dit-elle, et pourtant sa voix, chaude et sensuelle, appelle le désir. India Song de Marguerite Duras prolonge la construction de cette image.

La comédienne incarne, dans le film désormais culte, Peau d’Ane, de Jacques Demy, la fée des lilas, une femme, encore aux pouvoirs magiques, mais résolument moderne et émancipée. Face à Antoine Doisnel, dans Baisers volés, de François Truffaut, elle affirme avec grâce et sourire, une sensualité affranchie des conventions. Enfin, Delphine Seyrig est intimement liée au cinéma phare de la réalisatrice Chantal Akerman. La comédienne, dans Jeanne Dielman 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles, volontairement dépouillée d’une séduction connue, continue à imprimer l’image de son visage unique.

La scénographie élaborée par Raphaëlle Rousseau place, dés le début, le spectacle sous le signe de la dévotion. Un autel, dédié à Delphine Seyrig, est placé au centre du plateau. Une multitude de bougies éclairent des photos de l’actrice posées au sol. Tandis qu’une flight-case sert de table consacrée au culte de la comédienne. DS, les initiales de l’actrice, choisies par Raphaëlle Rousseau, pour le titre de sa première création, clament ouvertement l’admiration et la fascination. Il s’agit d’une discussion avec une femme engagée et actrice hors du commun, une déesse.

La voix et l’incarnation

C’est par la voix et l’incarnation que Raphaëlle Rousseau « ressuscite » l’idole. Avec délicatesse et finesse, la jeune comédienne et metteuse en scène, élabore tout un chemin sonore pour donner voix et corps à celle qu’elle vénère. Elle ose, étape par étape, prendre la parole face à l’actrice aimée et regrettée.

Par des sur-titres, un premier échange facétieux s’élabore avec le public. Puis, une voix off nous parvient. Un enregistrement de Raphaëlle Rousseau. Dans un message vocal, elle s’adresse à Delphine Seyrig. Elle s’excuse d’être essoufflée. Elle est dans la rue. Mais, éprouve le besoin de lui parler. A Pantin, une rue porte le nom de Delphine Seyrig, mais, quelqu’un l’a badigeonné de blanc. Elle est sous le coup de l’émotion.  Elle dépose ensuite des fleurs au pied de l’autel et allume des encens. Puis, la magie opère. Grâce à un travail d’orfèvre, de montage, à partir d’archives sonores, une véritable Discussion avec DS a lieu. Avec un naturel bluffant, par delà la mort, Delphine Seyrig dialogue avec Raphaëlle Rousseau. Jusqu’à l’incarnation finale, où la jeune actrice prête son corps à la comédienne décédée pour que celle-ci, avec les mêmes intonations, la même grâce, parle et vive à nouveau sur le plateau.


Discussion avec DS de Raphaëlle Rousseau ne rend pas seulement hommage à l’actrice iconique et réalisatrice engagée de « Sois-belle et tais-toi ». Par ce seule-en-scène, la jeune comédienne noue un dialogue digne, juste et joyeux avec une femme inspirante. Une réussite.

Les LM de M La Scène : LMMMMM


Discussion avec DS

Au Théâtre de la Bastille
20 sept > 07 oct

Écriture, mise en scène et jeu Raphaëlle Rousseau

Collaboration artistique Amélie Gratias

Création lumières Benjamin Bouin


Vous souhaitez lire une autre critique théâtre de M La Scène sur un spectacle donné au Théâtre de la Bastille ? Celle-ci pourrait vous intéresser : Critique Le Nouvel homme du collectif De Hoe

S'abonner à notre newsletter
laissez un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus