M La Scène
Critiques Théâtre Danse Musique Opéra

L'ÉDITO DE M LA SCÈNE BLOG THÉÂTRE

ÉDITO Janvier 2022.

M La Scène vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2022. Puisse-t-elle voir les nuages encore menaçants disparaître !

Pour nous, l’année s’est terminée sur le plaisir de retrouver le travail de Kurô Tanino, au Théâtre de Gennevilliers. Le metteur en scène japonais présentait La Forteresse du sourire. La création, nourrie par le jeu tout en retenue et puissant des acteurs, touchait par sa délicate et profonde humanité.

De belles découvertes ont marqué également cette fin d’année :

Le Passé, mis en scène par Julien Gosselin, d’après l’auteur russe Léonid Andréïev, frappait par sa virtuosité à retranscrire par l’image la tragédie d’êtres plongés dans un enfer intérieur. L’actrice, Victoria Quesnel, époustouflante, y crevait l’écran.

Suite de l’éditorial

Critique Cockpit cuisine Cie La Bande Passante

Critique M La Scène L M Énormément

(C)Thomas Faverjon
349

Cockpit cuisine par La Cie la Bande passante au Grand Parquet : où comment le théâtre d’objets devient un docu-fiction en partance pour l’imaginaire

vers « l’infini petit et l’au-delà »!

En partance pour la planète imaginaire, Cockpit cuisine prend son départ dans le salon-cuisine d’un certain Marcel Blondeau, réparateur de téléviseurs à Forbach, récemment décédé. Son héritier, Marc Dabo (Laurent Fraunié), jovial et chaleureux, nous accueille et nous annonce dès que nous passons la porte, qu’il ne s’agit que d’une reconstitution de la maison. Car, cet espace vieillot et daté, encombré de meubles hétéroclites, cache en fait des merveilles et des mystères que nous allons découvrir grâce aux recherches passionnées et aux installations étonnantes de notre hôte et de ses deux cousins, (Benoit Faivre et Francis Ramm), taciturnes et drolatiques à souhait.

Rêver sa vie pour de faux

Marcel Blondeau a rêvé sa vie et nous allons la rêver avec lui. Ce personnage loufoque, inventé par La Cie de la Bande Passante devient réel, et son énigmatique particularité passionne. Ses albums de famille, ses cahiers d’écolier, ses carnets de voyages, les objets de son quotidien, observés au plus près, prennent vie et nous sont restitués, avec enthousiasme et poésie, dans un film à trucs réjouissant. L’esprit de Georges Méliès habite les lieux mais relayé et créé par des moyens techniques pointus. Caméras, téléviseurs, incrustations, ordinateurs, théâtralisent les objets qui sont manipulés à vue dans une joyeuse effervescence.

Pendant plus d’une heure, le sourire ne quitte pas les lèvres ! Saisissez, vous aussi, cette opportunité d’être surpris et de voyager vers « l’infini petit et l’au-delà »!


 Au Grand Parquet  du Jeudi 05 Février 2015 au Dimanche 22 Février 2015                                                

Ecriture: Benoit Faivre,  Laurent Fraunié  et  Harry Holtzman 
Réalisateur/Metteur en Scène : Harry Holtzman 
Interprète : Laurent Fraunié , Benoit Faivre  et Francis Ramm


Lire une autre critique théâtrale sur le travail de la Cie La Bande passante

Teaser Cockpit cuisine

Leave a comment