Critique Le Bois dont je suis fait

Mise en scène  Clotilde Daniault

179
critique le bois dont je suis fait

Dans Le Bois dont je suis fait, Nicolas Devort et Julien Cigana dressent le portrait haut en couleurs d’une famille, face à un drame à venir. Seuls en scène, avec juste deux petits tabourets rouges pour tout décor, ils campent une galerie de personnages, passant de l’un à l’autre en quelques secondes. Le spectacle, rythmé et millimétré, s’apparente à une chorégraphie verbale. Le geste est sûr et le regard plein d’humanité. Sans artifice, les deux comédiens, mènent tambour battant le récit. La partition parfaitement orchestrée embarque le spectateur et lui ouvre les portes d’une famille névrosée et touchante, qui pourrait ressembler à bien d’autres. La sincérité est de mise. Humour, rancoeur, et tendresse sont au rendez-vous.

Les LM de M La Scène : LMMMMM

Après le spectacle... les interviews de M La Scène : Nicolas Devort et Julien Cugana

Après le spectacle... les interviews de M La Scène : Nicolas Devort et Julien Cigana

Le Bois dont je suis fait

Festival Off d’Avignon 2023

Théâtre des Corps saints

 

du 7 au 29 juillet – Relâches : 10, 17, 24 juillet

à 17h25

Texte :Nicolas DevortJulien Cigana

  • Mise en scène : Clotilde Daniault
  • Interprète(s) : Julien Cigana, Nicolas Devort
  • Régisseur : Cédric Henneré

  • Vous souhaitez lire une autre critique de M La Scène sur un spectacle du Festival Off 2023 ? Celle-ci pourrait vous plaire : Critique Apocalipsync de Luciano Rosso

S'abonner à notre newsletter
laissez un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus