Critique Marx et la poupée, mise en scène Raphaël France-Kullmann #OFF19

Critique M La Scène : L M Bien

Marx et la poupée mise enscène Raphaêl France Kullmann
104

Marx et la poupée, formidable texte de Maryam Madjidi ( Editions Nouvel Attila ) se vit décerner le Prix Goncourt du Premier Roman en 2017. A L’Artéphile, son adaptation théâtrale, portée par trois interprètes féminines, entremêle voix, langue des signes et musique live pour en restituer l’émotion.

Interview par M La Scène à l'issue du spectacle

Critique Marx et la poupée

Une parole perdue et retrouvée

Raconter les débuts de la révolution iranienne depuis le ventre de sa mère, le point de vue littéraire était déjà original.« Ma mère porte la vie, mais la Mort danse autour d’elle en ricanant, le dos courbé… ». Sur scène, au centre du plateau, la parole est donnée à celle qui ne dit mot. Dans la lumière, Aude Jarry, émouvante interprète, signe dans l’espace les phrases inaugurales tandis qu’Elsa Rozenknop, au micro les prononce. La langue des signes devient une danse, une projection des mots par le silence. Le corps vit, palpite et décrit théâtralement la peur et l’horreur des premières heures de la révolution iranienne.

D’Iran, la famille de Maryam Madjid, très engagée contre le régime « des barbus », dut s’exiler. La France fut sa terre d’accueil. Autre patrie. Autre langue. Tiraillée entre les deux cultures, l’autrice raconte ce dialogue parfois difficile entre le français et le farsi, entre la langue seconde pratiquée et la langue première, oubliée et rêvée. Sur scène, ce dialogue s’enrichit des trois voix qui le portent. Langue des signes, récit au micro et pour les accompagner, les ponctuer, les nourrir, la composition musicale de Clotilde Lebrun à la guitare et au chant. La mise en scène de Raphaël France-Kullmann tout en sobriété souligne ce travail choral.


Marx et la poupée, adaptation scénique du texte de Maryam Madjidi par La Cie Les Petits Plaisirs est à découvrir à L’Artéphile à 11h45. 

Festival OFF 2019

Mise en scène Raphaël France-Kullmann

avec Aude Jarry, Clotilde Lebrun, Elsa Rozenknop, et la voix de Maryam Madjidi


Festival d’Avignon #OFF19 : lire une autre critique théâtrale de M La Scène


Teaser de Marx et la poupée

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.