Critique Genoma B Juan Antonio Moreno & Angeles Vasquez #OFF19

Critique M La Scène : L M Énormément

©© Jorge Armestar Genoma B, d’après La Maison de Bernardo Alba de Federico Garcia L
326

Au Théâtre du Girasole, Juan Antonio Moreno et Ángeles Vázquez proposent une libre adaptation de la pièce de Federico Garcia Lorca, La Maison de Bernarda Alba : Genoma B. Un spectacle époustouflant où le flamenco, le chant, le cirque et le théâtre unissent leurs énergies au profit de l’émotion .

INTERVIEW DE JUAN ANTONIO MORENO ET D'ANA ESTEBAN PAR le BLOG THÉATRE M LA SCÈNE À L'ISSUE DU SPECTACLE

Critique Genoma B

À la croisée des écritures

Juan Antonio Moreno vient de l’univers du cirque, Ángeles Vásquez appartient à celui de la danse. La Compagnie Albadulake travaille à créer des spectacles dans lesquels le mouvement, la musique, le chant, l’acrobatie, sont si intensément incarnés qu’ils donnent à voir le fil narratif d’une oeuvre sans que le texte ne soit dit.

Dans Genoma B, ce travail sur le corps et sur le rythme fait sens. Dans La Maison de Bernarda Alba, chacune des filles possède son expression (flamenco, équilibre, jonglage, acrobatie, roue Cyr) qui se déploie avec virtuosité. Mais, les corps sont contraints par des carcans de fer et parfois même par les objets manipulés. La mère castratrice a imposé un deuil et un enfermement de huit ans. Représentée sur scène par une structure mouvante robotique, elle devient la figure de l’oppression et de la rigidité mortifère.

La dernière scène sublime le suicide d’Adela par un numéro de corde lisse. Un combat entre la vie et la mort se livre sous nos yeux. Le corps de la jeune femme se débat entre ciel et terre jusqu’à ce que la corde ne se tende fatalement.

Genoma B est à voir à 18h15 au Théâtre du Girasole dans le cadre du Festival Off d’Avignon 2019. Énergique, inventif, portée par des artistes de talent, cette réécriture scénique du texte de Federico Garcia Lorca est une pleine réussite.

TEASER DE GENOMA B

Distribution

  • Sandra Carrasco
  • Noemí Martinez
  • Vivian Friedrich
  • Ana Esteban
  • Irene Acereda
  • Joaquín Muñino
  • Nane Ramos

Festival d’Avignon #OFF19 : lire une autre critique théâtrale de M La Scène

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.